Les solutions et technologies domotiques au service de la dépendance

 

 
principe de l'aide à domicile
 
 

Comment favoriser le maintien à domicile des personnes âgées de moins en moins autonomes ?

L’informatique, l’électronique, les télécommunications… sont autant de réponses issues de la technologie domotique. Quand les objets intelligents se mettent au service du troisième âge… Découverte.

 

 

 

La domotique : de quoi s’agit-il ?

 

Quelle définition pour la domotique ? Ce terme regroupe « l’ensemble des techniques et des études tendant à intégrer à l’habitat tous les automatismes en matière de sécurité, de gestion de l’énergie, de communication, etc. » (source : Larousse). Parmi les exemples de domotique : les alarmes, les caméras, les détecteurs (fumée, mouvement…), l’éclairage ou le chauffage automatisé, les commandes à distance, les signaux sonores… De manière générale, les solutions techniques apportées par la domotique visent à améliorer le confort de l’habitat ou de quelque autre local, notamment professionnel (bureaux, usines…).

 

 

 

Une solution face à la dépendance

 

Les techniques domotiques peuvent faciliter le quotidien des personnes âgées, comme celles des aidants familiaux.

 

 

La domotique peut favoriser le maintien à domicile :

 

On le sait, l’allongement de la durée de vie et ses conséquences en matière de gestion de la dépendance sont un enjeu économique, social et sanitaire important. Comment favoriser le maintien à domicile et la qualité de vie de personnes âgées de plus en plus dépendantes mais encore capables d’effectuer les gestes simples de la vie quotidienne ? Les solutions domotiques permettent de maintenir la qualité de vie à domicile en termes de communication, de stimulation des facultés physiques et intellectuelles des personnes âgées. Il s’agit de dispositifs techniques de rappel des tâches (prise de médicament, exercices physiques) ou encore d’interfaces de communication simples et adaptées, telles que la visiophonie pour lutter contre l’isolement par exemple.


Les technologies et solutions domotiques, une source de répit pour les aidants :

 

S’occuper d’un proche dépendant ou malade demande beaucoup d’investissement de la part du proche concerné. Et c’est aussi un enjeu de santé public. Les nouvelles technologies peuvent soulager l’aidant familial grâce à l’automatisation de certaines tâches du quotidien : allumage par détection de mouvements, capteurs de chutes, pilulier électronique, etc…

 

 

 

Les freins au développement de la domotique

 

Si les avantages sont nombreux, la généralisation de la « maison domotique » se heurte à de nombreux problèmes. La domotique est encore relativement méconnue des personnes dépendantes et de leur entourage familial ou soignant. Quand elle est connue, la domotique divise les professionnels qui redoutent que les nouvelles technologies prennent le pas sur l’intervention humaine. D’un point de vue plus pratique, nombre de logements ne sont pas adaptés en France et l’aménagement du cadre de vie peut représenter un coût important peu ou pas pris en charge par les aides d’état ou de collectivités.

 

 

 

 

Source : www.radiancehumanis.com